Retour à la nature pour le Champ des Bruyères

  • Visite

Rouen (76)

  • samedi 25 septembre 2021 à 14h30

Réserver

L’hippodrome, créé en 1861, fut tour à tour hôpital militaire anglais pendant la Première Guerre mondiale, point de départ pour la déportation des prisonniers en 1940, camp américain après la guerre avant de retrouver ses fonctions de champ de courses jusqu’en 2001. Ce vaste espace naturel en cœur de métropole, bien que dégradé, restait cependant prisé des promeneurs comme des sportifs. Afin de préserver ce poumon vert de la rive gauche à la charnière de 5 communes (Rouen, Sotteville-lès-Rouen, Saint-Étienne-du-Rouvray, Grand Quevilly et Petit-Quevilly), la Métropole Rouen Normandie a co-construit un programme avec les habitants. Le projet de l’agence Mutabilis, lauréate du concours, intègre l’ensemble des composantes essentielles à la vie urbaine : lieu de découverte, de loisirs, de nature et d’agriculture innovante permettant de retrouver un équilibre entre la vocation métropolitaine d’une part, l’approche et la perception locales, d’autre part. En plein cœur de la ville, cet aménagement donne un vrai sentiment d'espace et de nature retrouvée.

Dans le cadre de Rouen Métropole Capitale du monde d’après.

Intervenants : Bertrand Masson (directeur de l'aménagement et des grands projets Métropole Rouen Normandie), Nathalie Dectot (Atelier Philippe MADEC) et S. Buttier (artiste-paysagiste)

Tous publics

RDV : parc du Champ des Bruyères, au niveau de l’entrée du stade Diochon, avenue des canadiens, Rouen. Bus T4, F1 et 41 – arrêt stade Diochon